Sélection Jeune création vidéo-cinéma

Projection de neuf courts-métrages
qui traduisent les mouve-
ments de la création
d'aujourd'hui

Découvrez la sélection des Pépinières pour la 12ème édition du programme Jeune création vidéo-cinéma, présentée dans le cadre du FIPA (Festival International de Programmes Audiovisuels) 2016 à Biarritz. La séance sera exceptionnellement ouverte par le film « Ellis » de l'artiste JR.

PROJECTION : JEUNE CRÉATION VIDÉO-CINÉMA le mercredi 20 Janvier de 16h30 à 18h30 à la Médiathèque de Biarritz.

 

JR

France

Artiste de renommée internationale, JR développe un art participatif, relationnel et de l’altérité, un projet humain d’implication et d’identité. Il expose dans la rue, sur les murs du monde entier au travers de collages photographiques, attirant ainsi l'attention de ceux qui ne fréquentent pas régulièrement les musées. En 2011, il crée le projet d'art participatif international « Inside Out », au travers duquel chacun peut prendre son portrait à la façon d’une photographie d’identité, le recevoir en grand format, afin de le coller pour soutenir une idée, un projet et pour partager une expérience. Ses créations cinématographiques témoignent d’un regard sur l’autre et donnent la parole à ceux qui habituellement ne s’expriment pas. Son film « Ellis » ouvrira la séance du programme Jeune création vidéo-cinéma dans le cadre du FIPA à Biarritz.

« ELLIS » 

Fuyant la détresse et la pauvreté, des millions d’immigrés sont passés par Ellis Island. À travers ses collages, l’artiste JR revient sur leur passage dans ce lieu. Avec sa présence d’une grande force évocatrice et son interprétation minimaliste, Robert De Niro déambule à la rencontre de ces visages, sur lesquels peut se lire la peur du verdict des médecins. Dans cet espace désolé, des questions se posent: combien d’entre eux ont été renvoyés chez eux, combien ont pu trouver la liberté ?

 

WOUTER MASSINK

Pays-Bas

Réalisateur, cadreur et monteur, Wouter Massink a suivi une formation en audiovisuel sur le campus Narafi de la LUCA School of Arts de Bruxelles. En 2013, il réalise un court documentaire intitulé « Belgus » sur l’immigration d’une famille polonaise en Belgique et en 2014, il part au Rwanda pour la création de « Ruterana : Source of Prosperity », une série de documentaires de format court sur les questions d’hygiène et de santé dans la vallée de Ruterana. Les Pépinières présentent aujourd’hui son court-métrage « Der Dorpelingen van Damocles », sélectionné à l’occasion de cette 12ème édition du programme Jeune création vidéo-cinéma.

« DE DORPELINGEN VAN DAMOCLES » 

Tandis que le spectateur découvre à l’écran les reliefs d’un édifice religieux, un narrateur conte une histoire d’autrefois. Par son récit, il tente de relier notre ancienne civilisation à une situation actuelle. Au pied des piliers de cette église, des centaines de migrants afghans se sont installés. La précarité dans laquelle ils vivent entre en contraste avec la solidité apparente de l’architecture et les préceptes figés qu’elle symbolise. La menace de leur exclusion plane en permanence.

 

(LA)HORDE

France

(LA)HORDE est un collectif constitué de trois artistes Marine Brutti, Jonathan Debrouwer et Arthur Harel. Son champ d’action s’oriente sur l’échange et le questionnement des codes de différentes disciplines artistiques notamment dans les milieux de l’art vivant et de l’art contemporain. Lauréat des Pépinières pour le programme Map, le collectif a présenté à la Maison de l’Arbre son spectacle « Avant les gens mouraient », une pièce chorégraphique initiée dans le cadre d’une résidence à l’École de Danse Contemporaine de Montréal en 2014. La vidéo-danse « Novaciéries », réalisée par les membres du collectif et Céline Signoret, sera présentée à l’occasion du programme Jeune création vidéo-cinéma. 

« NOVACIÉRIES » 

Loin des studios de danse, le collectif (LA)HORDE s’empare d’espaces inhabituels pour composer ses chorégraphies. Dans l’aciérie ne reste, comme seule trace de l’activité humaine, que quelques chariots élévateurs. Transformés en partenaires de danse, ces engins entrent en dialogue avec les corps des danseurs sur une musique Hardcore modulée par une chanteuse lyrique. Issus du Hardjump et du Hakken, les danseurs esquissent des mouvements qui accentuent le déclin du lieu.

 

LÉO SCHWEITZER 

France

Réalisateur, scénariste et monteur sonore, Léo Schweitzer est diplômé de l'Atelier de Sèvres, de l’EMCA (École des Métiers du Cinéma d’Animation) d’Angoulême et des Gobelins à Paris. Sa rencontre avec Dorian Lee l’a conduit au projet de co-réalisation du film d’animation « Back home » présenté à l’occasion de la 12ème édition du programme Jeune création vidéo-cinéma. Compositeur et interprète violoniste parallèlement à ses projets cinématographiques, il a collaboré avec Mélodie Busker, Lucky Lindy, Isaac Delusion et DMC.

DORIAN LEE 

France

Réalisateur et scénariste, Dorian Lee est diplômé de l’EMCA (École des Métiers du Cinéma d’Animation) d’Angoulême et des Gobelins à Paris. Avec Léo Schweitzer, il co-réalise « Back Home », sélectionné par les Pépinières et présenté dans le cadre de la 12ème édition du programme Jeune création vidéo-cinéma au FIPA à Biarritz. 

« BACK HOME » 

Léo Schweitzer et Dorian Lee utilisent l’animation pour reconstruire un souvenir de guerre. Deux frères se retrouvent séparés du reste de leur unité et retrouvent le naturel de leur relation fraternelle, entre rivalité et protection. «  Back home  » montre l’humanité qui subsiste même au cœur des plus grands conflits. Le temps se suspend sensible avant l’irruption des tirs.

 

BAPTIST PENETTICOBRA 

France

Réalisateur, vidéaste et photographe, Baptist Penetticobra est diplômé de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs, en spécialité photographie et vidéo. En 2014, il réalise « Entertainment Capital of the World » une fiction inspirée de son expérience d’un dîner de Thanksgiving passé dans une famille américaine et en 2015, il co-réalise avec Naia Lassus, six épisodes de la série vidéo « The Game of Life », dont les Pépinières présentent une sélection à l’occasion de la 12ème édition du programme Jeune création vidéo-cinéma au FIPA à Biarritz. 

NAIA LASSUS

France

Réalisatrice et vidéaste, Naia Lassus est diplômée de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs, en spécialité photographie et vidéo. En 2014, elle réalise « Séjour calme, très calme », un projet immersif, avec des acteurs non-professionnels, qui traite d’une relation intime et forte entre une mère et ses deux filles. Sa collaboration avec Baptist Penetticobra l’a conduite à la réalisation de la série vidéo « The Game of Life », dont l’univers est largement emprunté à la culture américaine. 

« THE GAME OF LIFE » 

Dans « The Game of Life », Naia Lassus et Baptist Penetticobra reconstruisent l’univers d’un campus américain. En jouant sur les clichés d’une jeune génération accro au téléphone portable et aux vidéos YouTube, les deux réalisateurs dressent avec humour le portrait d’étudiants désabusés. Le temps d’un échange ou d’une séquence, chacun livre sa perception de notre époque. La pertinence de leurs propos et l’impertinence de leurs remarques pleines de vitalité créent la singularité de ce projet.

 

DOMINIK RITSZEL 

Pologne

Formé à l’Université de Silésie à Cieszyn et à l’Ecole des Beaux-Arts de Katowice en Pologne Dominik Ritszel est réalisateur. Ses films expérimentaux ont été présentés dans de nombreux festivals internationaux, notamment au Palais de Tokyo et à la Gaîté Lyrique en France. En 2014, il a été en résidence à A-I-R Laboratory à Varsovie, où il a créé son film « Versus ». Le comité de la Trieste Contemporanea lui a décerné en 2015 le prix « Jeune artiste européen ». Son court-métrage « Reverb » a été sélectionné pour cette 12ème édition du programme Jeune création vidéo-cinéma. 

« REVERB » 

« Reverb » montre des espaces ruraux et urbains dans lesquels les sons et les signes se télescopent. Les bruits qui nous entourent, accentués, entrent en résonnance avec ceux de notre corps et prennent un aspect organique. Des visages impassibles s’activent par les sons sourds que des acteurs produisent vocalement. Dominik Ritszel superpose univers visuel et sonore, créant une composition étonnante.

 

JEAN-SÉBASTIEN BERNARD 

France

Formé au CADASE, Centre audiovisuel de Toulon, Jean-Sébastien Bernard est réalisateur, scénariste, chef opérateur et monteur. Dans ses films, il s’intéresse aux thématiques de la mémoire, de la perte de contrôle et du changement de la personnalité. En 2013, il réalise « Le Hérisson de verre », un court-métrage qui compte à ce jour 43 sélections dont 6 récompenses à l’international. Son dernier film « Phantasms of the Living » est présenté à l’occasion du programme Jeune création vidéo-cinéma. 

« PHANTASMS OF THE LIVING  » 

Durant une après-midi à la piscine, une jeune fille va vivre son premier flirt. Un partage des sens inattendu qui restera à jamais gravé sur ses lèvres. Dans «  Pantasms of the living  », Jean-Sébastien Bernard oscille et bascule de l’espace privé des vestiaires et des douches à l’espace public du bassin. Il fait du spectateur un voyeur de son intimité. Ce film saisit avec justesse le décalage entre attentes et réalités au moment de l’éveil du désir à l’adolescence.

 

SÉBASTIEN SIMON 

France

Diplômé de l'École Supérieure Libre d'Études Cinématographiques et de l'Université Paris 1 - Panthéon Sorbonne, Sébastien Simon a débuté comme monteur. Depuis 2011, il travaille de façon nomade comme réalisateur tout en collaborant au Busan International Short Film Festival, au Festival de Film Français de Jeju, au Seoul International Extreme-Short Image & Film Festival en Corée du Sud, ainsi qu'aux Rencontres Cinématographiques de Cavaillon en France. Sébastien Simon a co-réalisé avec Forest Ian Etsler « Vue de l’esprit », présenté à l’occasion de la 12ème édition du programme Jeune création vidéo-cinéma.
 
FOREST IAN ETSLER

Etats-Unis

Bénéficiaire du programme de bourse Fullbright, Forest Ian Etsler, s’est installée en Corée du Sud, où il a assisté une compagnie de production documentaire basée à Séoul pour la réalisation et les prises de vues d'un long métrage documentaire international. Depuis 2014, il poursuit à Séoul un Master en réalisation de films à l'Université Dongguk dans le cadre du programme de bourse d'étude du gouvernement coréen. Forest Ian Etsler et Sébastien Simon terminent actuellement un nouveau court-métrage de fiction réalisé en Corée en 2015 et intitulé « The Troubled Troubadour ». Ils préparent également un long métrage documentaire intitulé « The Kono Conundrum » consacré à Tetsu Kono, un cinéphile japonais qui nourrit un amour presque obsessionnel au cinéma coréen.

« VUE DE L’ESPRIT » 

Deux femmes coréennes partagent un appartement. Un soir, l’une d’entre elle ramène un homme rencontré dans un bar, alors que deux cambrioleurs se sont introduits dans l’appartement. Épousant le point de vue d'un ventilateur, la caméra balaye l'espace en créant de multiples actions "hors-champ" qui échappe au spectateur. La dramaturgie se tisse dans un jeu d'escamotages et d'apparitions qui se succèdent au rythme des oscillations du ventilateur. 

 

BARIS AKKOYUN

Turquie

Réalisateur, scénariste et comédien, Baris Akkoyun a été formé comme interprète au Conservatoire de l’Université de Çukurova en Turquie. Ses projets interrogent la notion de libre arbitre et l’indétermination de l’homme à agir face à l’autre. Il écrit le scénario d’ « Eza », court-métrage qu’il réalise en 2015 et qui sera présenté à l’occasion de la 12ème édition du programme Jeune création vidéo-cinéma. Ce film a été montré pour la première fois à Istanbul, dans le lieu alternatif Arthere, bouleversant un public profondément touché.

« EZA » 

Sur une route, des chiens divaguent d’un coté à l’autre de la ligne blanche. Derrière son pare-brise, le conducteur les observe avant de croiser son propre regard dans le rétroviseur et de prendre conscience de son bouleversement. Avec une immense retenue, Baris Akkoyun signe un film sombre et inquiétant qui se joue entre chiens et hommes. L’ambiguïté entre les personnages nous plonge dans un profond malaise qui n’est pas sans évoquer les méandres de la société turque entre liberté et interdit.