INFRAMINCE : Découvrez le catalogue de l'exposition à la Villa Mallet Stevens

Découvrez
le catalogue de l'exposition
INFRAMINCE

Le son, formidable vecteur de recherche et de création, suscite un dialogue inattendu entre les œuvres de Jeanne Briand, Mathias Isouard, Julien Poidevin, Benoît Pype, le duo d’artistes Scenocosme, Lukas Truninger et Haythem Zakaria.

CATALOGUE : Avec Inframince, les Pépinières ont réuni, au cœur d’un espace prestigieux, la Villa-Mallet, les œuvres de huit artistes autours de la création sonore
 
- GRÉGORY LASSERRE & ANAÏS MET DEN ANCXT
 
Réunies au cœur de la villa Mallet-Stevens, lieu emblématique du renouveau de l’architecture, ces œuvres initiées en Europe se croisent et interrogent chacune à leur manière, la relation entre création sonore et visuelle. Lignes et couleurs inspirent les notes avec l’œuvre « Piet mondrian greatest hits » de Benoît Pype. Le son se traduit en éléments graphiques chez Julien Poidevin et les ondes invisibles qui nous entourent deviennent audibles dans l’installation sonore de Lukas Truninger. Avec « Hasard pendulaire #6 », Mathias Isouard propose au public une expérience sonore interactive, Jeanne Briand s’intéresse aux potentialités sonores que produisent les mouvements de l’air dans des œuvres en verre qu’elle souffle elle-même et qu’elle nomme ses gamètes. Scenocosme propose au spectateur d’écouter les sons imperceptibles des éléments naturels, Haythem Zakaria traduit le tempo d’un métronome par la répétition d’un même geste, qui génère des dessins silencieux.
 
Autant de propositions que ces jeunes artistes donnent à entendre et à voir, témoins des liens qui se tissent entre leurs univers et leurs champs d’expressions.
 
 
Photographie : Melvyn Bonnaffé